Volvo Trucks se réjouit des nouvelles exigences de déclaration relatives à la consommation de carburant et aux émissions de CO2 des camions

À partir du 1er janvier 2019, les nouveaux camions produits dans l’Union européenne devront s’accompagner d’une déclaration indiquant la consommation de carburant et les émissions de CO2. L’objectif est de guider les acheteurs vers des véhicules économes en énergie, ayant moins d’impact climatique, ce qui réduira les émissions liées à la circulation des camions. Volvo Trucks considère ces nouvelles exigences comme un ajout bienvenu aux outils dont le secteur dispose déjà.

Volvo Trucks se réjouit des nouvelles exigences de déclaration relatives à la consommation de carburant et aux émissions de CO2 des camions

« Ces déclarations orienteront nos clients lors du choix des camions, en leur fournissant des informations comparables et faciles à comprendre sur la consommation de carburant et les émissions de CO2 », déclare Lars Mårtensson, directeur Environnement et innovation de Volvo Trucks.

« Cependant, le point le plus important est que l'attention se focalise davantage sur l'efficacité énergétique et l'impact climatique. Il s'agit d'une question essentielle dans l'industrie automobile, dans le segment des transports et dans la société en général. »

D'après le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), la circulation routière intense représente environ six pour cent des émissions mondiales de gaz à effet de serre et le secteur dépend énormément des carburants fossiles.

« Nous espérons par conséquent que les nouvelles exigences de déclaration seront complétées par des incitations économiques qui permettront aux transporteurs de remplacer rentablement leurs anciens véhicules par des camions plus économes en énergie et émettant moins de CO2 », explique Lars Mårtensson.

Aucune taxe ou incitation associée aux nouvelles exigences n'a encore été décidée. Toutefois, dans son scénario intitulé « Une stratégie européenne pour une mobilité à faible taux d'émissions », l'UE part de l'hypothèse que les émissions de CO2 des camions diminueront en moyenne de 1,5 % par an jusqu'en 2030.

La consommation de carburant a diminué

L'efficacité énergétique n'est évidemment pas un nouveau problème, tant pour les constructeurs de camions que pour les transporteurs. En Europe, dans une entreprise de transport moyenne, le carburant représente près d'un tiers des coûts variables. Toutes les mesures pouvant réduire la consommation de carburant sont donc intéressantes du point de vue économique. L'efficacité énergétique est un avantage concurrentiel important.

« L'efficacité énergétique a toujours été un sujet central chez Volvo Trucks », poursuit Lars Mårtensson. « Depuis le début des années 1990, nous avons réussi à réduire d'un cinquième* la consommation de carburant dans les nouveaux camions et nous progressons chaque année dans cette voie. L'amélioration de l'efficacité énergétique est aussi ce que nous pouvons faire de mieux pour minimiser l'impact climatique du véhicule. »

Les déclarations sont un point de départ

Les clients de Volvo Trucks consacrent eux aussi beaucoup de ressources à l'amélioration de l'efficacité énergétique. Bon nombre de transporteurs ont fait d'énormes progrès en matière d'économies de carburant, mais d'autres ne les ont pas mis en tête de leurs priorités. C'est en particulier pour ces derniers que les nouvelles valeurs à déclarer peuvent être utiles lors du choix d'un camion, indique Lars Mårtensson.

« La déclaration est un bon point de départ, qui montre dans quelle direction aller, mais elle ne donne pas une vue d'ensemble. Pour parvenir à la consommation de carburant et à l'impact climatique les plus faibles possible au regard de l'utilisation du véhicule, chaque semi-remorque doit être optimisé pour sa tâche avec le bon équipement et les bons services. La formation des chauffeurs à l'écoconduite et l'utilisation d'outils sophistiqués de planification du transport peuvent par exemple avoir des effets extrêmement positifs. Notre but est toujours de créer une solution complète qui apporte la plus grande efficacité possible de transport à nos clients. L'environnement en sort également gagnant », conclut Lars Mårtensson.

Faits

À partir du 1er janvier 2019, tous les nouveaux camions vendus dans l'UE devront être accompagnés d'une déclaration indiquant leur consommation de carburant et leurs émissions de CO2. Cette loi européenne s'appliquera progressivement aux différents types de véhicules lourds.

Les valeurs à déclarer sont établies individuellement pour chaque véhicule et reposent sur les spécifications d'usine et sur l'usage.

Un processus normalisé et certifié par l'UE, qui simule les cycles de conduite, servira de base aux valeurs déclarées.

* Comparaison entre un Volvo F12 de 1991 et un Volvo FH13 de 2016