Göteborg se dote de son premier poids lourd électrique

La ville de Göteborg, berceau de Volvo Trucks, nourrit des ambitions élevées en matière de durabilité. Cette année, la ville s'est dotée de son tout premier poids lourd électrique, réalisant un pas modeste, mais important vers l'électrification du transport commercial en ville. Mais que s'est-il passé en coulisse avant que le premier poids lourd électrique ne sillonne les rues de Göteborg ?
Göteborg au coucher du soleil.

« Au printemps 2016, le service municipal en charge de la gestion durable de l'eau et des déchets nous a demandé d'étudier la possibilité de concevoir un véhicule de collecte des ordures tout électrique. Ce véhicule-pilote devait permettre de déterminer comment des transports plus durables et plus intelligents peuvent contribuer à rendre l'environnement urbain plus attrayant », se souvient Jonas Odermalm, Head of Product Strategy pour les Volvo FL et Volvo FE chez Volvo Trucks. 

Cette initiative marque le début d'une coopération intensive entre la ville de Göteborg, Volvo Trucks, JOAB et Renova. Ces quatre acteurs ont collaboré étroitement, chacun dans son rôle (client, développeur, carrossier et exploitant).  

« Nous avons commencé par étudier l'itinéraire que le véhicule de collecte des ordures électrique emprunterait, ainsi que la configuration des véhicules qui parcourent actuellement cet itinéraire. Quelle distance parcourent-ils, quelle est leur vitesse de pointe, quel niveau de charge atteignent-ils, combien d'arrêts effectuent-ils par tournée, l'itinéraire est-il plat ou vallonné ? », détaille Jonas Odermalm.

En analysant et en compilant divers facteurs, le projet a regroupé des données sur les spécifications requises à conférer au véhicule. Le calcul de la consommation attendue du véhicule s'est basée sur les paramètres suivants : un PTR souhaité de 19 tonnes avec une charge utile de 5 tonnes et une distance quotidienne comprise entre 60 et 70 km, avec 128 arrêts pour collecter des ordures le long de l'itinéraire. Étant donné qu'il s'agit d'un véhicule de collecte des ordures, il convenait également de tenir compte de la consommation de l'unité compacteur/carrosserie.  

Une fois les besoins énergétiques et les conditions de circulation clairement établis, l'équipe de développement a examiné plusieurs solutions en matière d'approvisionnement énergétique. L'installation d'un grand nombre de batteries offre une grande autonomie, mais nuit à la charge utile du véhicule. À l'inverse, un nombre réduit de batteries optimise la charge utile, mais le véhicule doit être rechargé plus fréquemment. 

« Devions-nous prévoir une infrastructure de recharge rapide le long de l'itinéraire, ou une recharge des batteries pendant la nuit allait-elle être suffisante ? Nous avons étudié plusieurs options avant de nous décider », indique Hayder Wokil, qui supervise la participation de Volvo Trucks. 

La solution ? Un véhicule doté de trois batteries offrant une capacité totale de stockage de l'énergie de 150 kWh, soit une capacité suffisante pour que le véhicule assure son service sans requérir d'infrastructure de recharge rapide. Les véhicules de collecte des ordures étant utilisés uniquement en journée, il a été décidé de les recharger de nuit sur le secteur.  

Le véhicule a été construit au début de l'été 2017 sur un châssis de Volvo FL. La chaîne cinématique électrique a été installée, et le châssis et la cabine ont été adaptés pour accueillir la nouvelle technologie. Après six mois de développement et d'optimisation, le véhicule de collecte des ordures a été équipé d'une carrosserie début 2018. Il fait actuellement l'objet d'ajustements et d'une certification, et des formations sont dispensées aux conducteurs et aux mécaniciens avant sa mise en service dans les rues de Göteborg avec des conducteurs Renova au volant. 

Articles apparentés