Le roi de la forêt

Cette année, ce véritable maître de la conduite économique s’est classé deuxième lors de finale mondiale du Volvo Driver Challenge. Bert « Knatte » Johansson, conducteur et propriétaire de grumiers, sait tirer le maximum de la moindre goutte de carburant... et de ses véhicules Volvo. 
Transport de bois en Suède.

À force de sillonner les routes forestières sinueuses depuis 30 ans au volant d'un ensemble tracteur-remorque de 64 tonnes, Bert « Knatte » Johansson est devenu expert en conduite de précision.

C'est une belle journée d'automne dans les forêts profondes du centre de la Suède. Assis dans sa cabine porte-grue, Bert Johansson, surnommé « Knatte » depuis sa plus tendre enfance, s’affaire à charger 60 tonnes de grumes. La grue de huit mètres de haut se déplace rapidement et avec précision. Sa pince, qui attrape habilement le bois sur le sol et le hisse dans la remorque, donne vraiment l’impression d’être une extension de la main de Knatte.

Nous devons en permanence garder l'œil sur le rendement énergétique et optimiser la consommation de carburant, car nous conduisons toujours à pleine charge.

Bert « Knatte » Johansson

Conducteur et transporteur

Avec ses 30 années d’expérience en tant que transporteur de bois, Knatte sait précisément comme placer les grumes sur la remorque et comment se jouer des routes forestières sinueuses pour récupérer ses chargements. À force de manœuvrer dans des espaces étroits, il est devenu expert en conduite de précision. Au fil du temps, il a d’ailleurs remporté plusieurs compétitions à l’occasion du salon automobile annuel d’Elmia en Suède. En 2009, il a également remporté le Super Eco Driver Volvo, une compétition dont s’inspire l’actuel Driver Challenge et, cette année, il est arrivé deuxième lors de la finale mondiale face à 32 concurrents en provenance d’autres pays. La plupart des autres prétendants aux ultimes places de la finale suédoise sont également des transporteurs de grumes, et Knatte a sa propre théorie pour expliquer pourquoi ses collègues du secteur et lui-même obtiennent d’aussi bon résultats.
 

Bert Johansson dans la forêt

Pour Bert « Knatte » Johansson, ce n'est pas un hasard si autant de finalistes mondiaux du Driver Challenge travaillent dans l'industrie du bois. « En tant que conducteur forestier, vous devez savoir exactement où se trouvent les coins du camion et où se trouve la remorque. »

Chargement de bois

Knatte avait 19 ans lorsqu'il a commencé à travailler pour la société de transport de son père. À l'époque, il n'y avait pas de grue de levage à l'arrière de la cabine. Il devait donc s'asseoir dehors sous un abri pendant le chargement et le déchargement.

« Quand vous transportez des grumes, vous devez savoir précisément où se situent les angles du véhicule et la remorque, sinon vous risquez de rester coincé tout seul au beau milieu de la forêt. De plus, nous devons en permanence garder l’œil sur le rendement énergétique et optimiser la consommation de carburant, car nous conduisons toujours à pleine charge », explique-t-il.

Depuis qu’il a commencé à travailler pour Sommens Transport, la société de son père, à l’âge de 19 ans, Knatte suit de près l’évolution des véhicules et des remorques. À cette époque, il n’y avait pas de cabines porte-grue. Par conséquent, ses collègues et lui devaient rester dehors toute l’année sous un abri pendant le chargement et le déchargement. En outre, les moteurs de l’époque étant moins puissants, il arrivait plus souvent que des véhicules restent bloqués. Avant l’introduction de Dynafleet et du service de géolocalisation permettant de suivre chaque véhicule à distance, les transporteurs de bois bloqués étaient complètement livrés à leur sort dans la forêt. Knatte se souvient d’être parti plusieurs fois à la recherche de collègues qui n’étaient pas rentrés après leur service.

Knatte avec son Agent Commercial Volvo

Knatte avec Johan Ejdehage, son Agent Commercial Volvo local. Aujourd'hui, son entreprise utilise des Volvo FH16 équipés de moteurs de 750 ch.

« Le pire, c’était l’incertitude. Aujourd’hui, je peux suivre la position de mes véhicules en permanence et je sais s’ils roulent ou s’ils sont à l’arrêt. Cela m’offre une vraie tranquillité d’esprit, ainsi qu’à mes employés », se réjouit-il.

Aujourd’hui, les Volvo FH16 de Knatte sont équipés de moteurs développant 750 ch pour lui permettre de démarrer facilement son véhicule remorquant de 64 tonnes sur les terrains les plus accidentés. Il dispose également de la boîte de vitesses I-Shift depuis son lancement et est convaincu que celle-ci, associée au système Volvo Dynamic Steering, a contribué à rendre sa conduite plus confortable et plus sereine.

« Je suis bien plus reposé aujourd’hui après une journée de travail que je ne l’étais quand j’ai commencé ma carrière de conducteur », affirme-t-il en descendant de sa cabine porte-grue.

C’est la deuxième rotation de la journée pour Knatte. Comme il a embauché à quatre heures du matin, il s’accorde une petite pause pour explorer la forêt. Bien qu’il ne se trouve qu’à 30 km des bureaux de sa société à Tranås, il n’est jamais venu dans ce secteur. De nombreux propriétaires terriens n’abattent les arbres d’un secteur donné qu’une seule fois au cours de leur vie. Par conséquent, les zones de chargement de bois varient d’un jour à l’autre. Knatte se sent particulièrement responsable vis-à-vis de ses clients dont il transporte le gagne-pain. Il estime qu’il représente un maillon essentiel de la chaîne d’approvisionnement.

« Je me suis toujours intéressé à la forêt parce qu’elle tient une place très importante en Suède. Tout le monde a besoin de matériaux de construction pour sa maison et de papier pour ses toilettes. J’apprécie également le calme et la liberté que la forêt me procure. C’est très important pour moi », confie-t-il en remontant dans sa cabine pour poursuivre sa route.
 

Scierie Bergs Timber

Knatte livre une cargaison à la scierie Bergs Timber de Mörlunda, située à environ 150 kilomètres de la zone de collecte du bois.

Sa destination : la scierie Bergs Timber de Mörlunda, à quelque 150 kilomètres de là. Dès qu’il quitte les routes forestières les plus difficiles pour rejoindre une route de campagne bitumée, Knatte enclenche son régulateur de vitesse I-Cruise. Il active également l’I-See, son programme d’économie de carburant, qui analyse la route devant lui et planifie sa conduite pour consommer le moins de carburant possible.

« Sur les routes secondaires bitumées et les autoroutes, j’utilise ces programmes 99 % du temps. Quand vous utilisez le régulateur de vitesse, l’I-See fonctionne parfaitement, car le système réfléchit à votre place. En mode manuel, pour conduire de manière aussi économe en carburant que le système, je devrais rester parfaitement concentré à longueur de journée. Il m’est impossible de maintenir un tel niveau d’attention pendant aussi longtemps », déclare-t-il.

Selon Knatte, pour passer maître dans l’art de la conduite économique, vous devez éviter d’appuyer sur la pédale de l’accélérateur dans la mesure du possible. En effet, les possibilités de conduite en roues libres sont plus nombreuses qu’on pourrait le penser. Il essaie également de comprendre le fonctionnement de la technologie embarquée, puis teste les différents systèmes pour obtenir les meilleurs résultats.

Knatte désigne l’écran et explique en quoi l’I-See fait toute la différence : « Je conduis en roues libres depuis un bon moment mais, sans lui, je n’aurais jamais levé le pied de l’accélérateur aussi tôt. Volvo a vraiment réussi à concevoir un système intelligent », salue-t-il.
 

Véhicule de Knatte dans un virage

Dans son travail quotidien, « Knatte » apprécie les fonctionnalités telles que l'I-See, l'I-Shift, Volvo Dynamic Steering, le relevage du pont tandem, Dynafleet et I-Cruise.

Après environ deux heures de conduite, Knatte entre dans la scierie et décharge ses grumes. L’air est chargé de sciure et l’immense usine sent le bois frais. Partout, d’impressionnants tas de grumes sont empilés. À leur extrémité, des étiquettes indiquent le numéro de commande, le fournisseur et le nom du propriétaire terrien. Knatte identifie son chargement avant de prendre le chemin du retour.

Aujourd’hui, il rentre à vide, une situation qu’il préférerait éviter. Il y a quelques années de cela, il y avait une scierie à proximité de Tranås mais, depuis sa fermeture, Knatte a dû trouver de nouveaux clients pour sécuriser son activité. Par exemple, il convoie du bois jusqu’à Eksjöhus, un producteur de maisons préfabriquées qui dispose de sa propre scierie à 50 km de Tranås.

Lorsqu’il doit conduire sans chargement, il utilise toujours la fonction de relevage d’essieu tandem pour réduire sa consommation de carburant. À long terme, celle-ci aura un impact, car ses sept véhicules effectuent des rotations de 24 heures.

Quand vous utilisez le régulateur de vitesse, l’I-See fonctionne parfaitement, car le système réfléchit à votre place.

Bert « Knatte » Johansson

Conducteur et transporteur

Knatte reconnaît qu’il n’est pas toujours possible d’appliquer les recommandations à la lettre et que ses employés et lui-même doivent parfois renoncer à l’optimisation du rendement énergétique, en particulier les jours très chargés et très stressants.

« Dans ce cas, il est important de rattraper notre retard en augmentant notre productivité. C’est un équilibre essentiel que j’essaye toujours d’inculquer à mes conducteurs », confie-t-il.

Lorsqu’il s’agit d’apprendre à optimiser ses résultats grâce à la technologie Volvo Trucks, une personne compte beaucoup pour Knatte : Johan Ejdehage, son Agent Commercial à Rejmes. Le père de Johan a vendu des poids lourds à Bertil, le père de Knatte, pendant 24 ans. Ensuite, Knatte et lui ont repris les affaires de leurs pères respectifs, et leur collaboration dure depuis plus de vingt ans. Johan accompagne généralement Knatte lorsque ce dernier participe aux compétitions de conduite de Volvo : ensemble, ils discutent de la conduite à adopter pour obtenir les meilleurs résultats.

« Pendant la finale mondiale du Driver Challenge, j’ai remarqué que beaucoup d’autres concurrents choisissaient de changer de rapports manuellement, contrairement à moi. Je ne change qu’une seule fois de rapport manuellement lorsque je franchis une côte ! Cela prouve que la technologie des véhicules Volvo fonctionne bien », conclut-il. 

I-See : permet d'économiser jusqu'à 5 % de carburant

Illustration de l'I-See


1. Prend de l'élan
L'I-See sait que le véhicule approche d'une côte. Le véhicule accélère et conserve plus longtemps le rapport le plus élevé.

2. Évite la rétrogradation
En évitant des changements de vitesses inutiles, l'I-See vous permet de gravir la pente de façon plus fluide et plus éco-énergétique.

3. Réduit l'accélération au sommet
À l'approche d'une descente, l'I-See prévient toute accélération inutile du véhicule.

4. Passe en roues libres avant la descente
Pour économiser de l'énergie et réduire le freinage, l'I-See désaccouple temporairement la chaîne cinématique juste avant une descente.

5. Contrôle le freinage en pente
L'I-See sait à quel endroit la pente se termine et où commence la côte suivante. Il active les freins auxiliaires au besoin pour une efficacité optimale.

Sur le même sujet

Avec les rapports extra lents dans les forêts glacées

Des routes sinueuses, étroites et glacées et un poids total de 76 tonnes. Le transport de bois dans les forêts finlandaises met les conducteurs et les véhicules à rude épreuve. Mais avec la boîte de vitesses Volvo I-Shift à rapports extra lents, Saku ...

Un véhicule de 90 tonnes au cercle polaire en Suède

Tout au nord de la Suède, au-delà du cercle polaire où les températures peuvent descendre à moins 40 °C, un véhicule remorquant de 90 tonnes transporte du bois dans les conditions les plus rigoureuses. ...