Il est plus simple d'opter pour une solution offrant un bon rendement énergétique

La nouvelle réglementation de l'Union européenne sur la consommation de carburant et les émissions de CO2 entrera en vigueur en 2019. Elle renforcera la transparence et la redevabilité et devrait multiplier le nombre de solutions de transport offrant un meilleur rendement énergétique.
Lars Mårtensson

Lars Mårtensson, Director Environment and Innovation chez Volvo Trucks, estime que cette nouvelle réglementation de l'UE va de pair avec l'intérêt porté par Volvo Trucks sur les questions climatiques.

Sur quoi porte la nouvelle réglementation de l'UE ?
« À compter de 2019, les poids lourds vendus en Europe devront faire l'objet d'une déclaration sur leur consommation de carburant et leurs émissions de CO2. Ces valeurs seront déterminées par des simulations pour calculer la consommation de carburant et les émissions de CO2 attendues d'après des mesures distinctes réalisées sur tous les composants pertinents. »

Pourquoi une telle réglementation ?
« En Europe, les poids lourds représentent environ 5 % des émissions de CO2. Ce taux devra être réduit si l'UE souhaite atteindre son objectif climatique, à savoir réduire les émissions de gaz à effet de serre de 30 % d'ici 2030 comparé aux niveaux de 2005. »

Pourquoi est-il nécessaire de recourir à un outil de calcul plutôt qu'à une norme reconnue dans l'industrie comme Euro 6 ?
« Les poids lourds sont généralement spécifiés pour répondre à des besoins précis des clients. Il existe donc une grande variété de configurations. Tous ces facteurs affectent la consommation de carburant, si bien qu'il est impossible de mesurer chaque véhicule. Mais grâce à un outil de simulation allié à diverses mesures, il est possible de déterminer la consommation de carburant et les émissions de CO2 types pour chaque configuration de véhicule. La cohérence est garantie car toutes les données sont calculées et déclarées par le biais d'un processus certifié. »

Dans l'ensemble, les valeurs déclarées permettront aux propriétaires de camions d'opter plus facilement pour des solutions offrant un meilleur rendement énergétique pour leur activité.

Lars Mårtensson

Director Environment and Innovation chez Volvo Trucks

Comment cette réglementation affecte-t-elle les propriétaires de camions ?
« Les valeurs déclarées offrent une plus grande transparence et facilitent la comparaison d'offres personnalisées entre constructeurs. Les exploitants bénéficieront de plus amples informations sur la façon dont la consommation de carburant et les émissions de carbone sont affectées par différents facteurs comme l'aérodynamisme et la résistance au roulement. Par ailleurs, l'intérêt porté aux questions climatiques va s'intensifier. Dans l'ensemble, les valeurs déclarées permettront aux propriétaires de camions d'opter plus facilement pour des solutions offrant un meilleur rendement énergétique pour leur activité. »

Dans quelle mesure ces déclarations seront-elles fiables ?
« La déclaration de la consommation de carburant et des émissions de CO2 se base sur un outil de simulation informatique normalisé et des conditions de conduite moyennes dans le contexte européen. Mais les calculs ne tiennent pas compte du niveau de qualification du conducteur, des conditions de conduite exceptionnelles ni de l'impact d'innovations technologiques, à l'image des solutions d'économies de carburant propres à certains constructeurs. Il convient donc de l'utiliser en priorité comme un guide lors de la comparaison des différences entre plusieurs véhicules. Volvo Trucks continuera d'orienter ses clients vers la meilleure solution. »               

Quelle est la position de Volvo Trucks concernant cette nouvelle réglementation ?
« Nous la voyons d'un bon œil ! Après tout, elle va de pair avec notre engagement vis-à-vis de l'environnement et l'intérêt que nous portons aux questions climatiques. Selon nous, il est très utile de pouvoir fournir aux acheteurs de poids lourds des informations sur la consommation de carburant basées sur des méthodes de mesure communes. Nos clients pourront ainsi choisir plus facilement un véhicule économe en carburant et émettant peu de CO2. »

Informations

La stratégie de l'Union européenne pour réduire les émissions de dioxyde de carbone s'articule en trois étapes :

La déclaration : la première étape, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2019, exige que tous les constructeurs de poids lourds déclarent les valeurs de la consommation de carburant et des émissions de CO2 des véhicules neufs.

Le suivi et le reporting : la deuxième étape proposée exige que les constructeurs de poids lourds transmettent à l'Union européenne les valeurs qu'ils ont déclarées. À son tour, l'UE publiera des rapports publics sur ces valeurs. Si cette mesure est approuvée, elle prendra effet à compter du 28 février 2020.

Les valeurs limites : la troisième étape concerne l'introduction de valeurs limites concernant les émissions de CO2. Une ébauche finale sur les seuils réglementaires devrait être prête d'ici septembre 2019. 

Sur le même sujet

Il n’existe pas de solution universelle

La transition vers le transport durable est à la fois synonyme d’opportunités et de défis pour l’industrie du transport. En étroite collaboration avec ses clients, Volvo Trucks développe sans cesse de nouvelles technologies pour optimiser le ...

Gaz - À l'aube d'une nouvelle aventure

Le nouveau moteur au gaz a mis au défi les ingénieurs Volvo Trucks à plus d'un titre : il s'agissait de concevoir une nouvelle chaîne cinématique capable de réduire immédiatement les émissions de CO2, offrant aux clients les mêmes niveaux élevés de ...

Le facteur humain restera central

Sara Kuylenstierna est une des instigatrices des programmes de sécurité routière « S'arrêter. Regarder. Faire signe » et « Voir et être vu » de Volvo Trucks. Elle explique ici pourquoi il est important de poursuivre l'éducation des usagers de la ...

Filtrer les articles

5 true 5