Cure de jouvence

Dans l'usine de Flen, les moteurs usés de poids lourds s'offrent une nouvelle jeunesse. Après réusinage, ils sont aussi performants que des moteurs neufs et le processus a un impact moindre sur l'environnement.
Au cœur de l'usine de Flen

L'opérateur Edward Finstorp fixe des composants sur un moteur D13 destiné à un véhicule Volvo. L'usine de Flen est le plus grand site de réusinage du groupe Volvo. Elle réusine des moteurs pour Volvo CE, Volvo Bus et Volvo Penta, entre autres.

Lars Färnskog

Lars Färnskog, directeur de l'usine Volvo Parts de Flen (Suède).

Des moteurs recouverts d'une bâche en plastique bleue sont alignés à l'extérieur de l'usine Volvo Parts de Flen (Suède), dans l'attente d'être réusinés. Tous les moteurs retournés par les Agents Commerciaux Volvo Trucks en Europe et en Asie terminent ici. Ils figurent parmi les pièces de rechange que Volvo Trucks propose à ses clients et sont les plus longs à réusiner.

« Quelque 57 heures sont nécessaires entre le moment où le moteur entre dans l'usine et celui où il est peint et testé », explique Lars Färnskog, directeur de l'usine de Flen. 

Le démontage constitue la première étape du processus de réusinage. Le moteur est complètement désassemblé ; les pièces irrécupérables sont envoyées au recyclage, tandis que les pièces réusinables sont nettoyées et décapées. Une fois l'humidité, les résidus d'huile et la peinture éliminés, les pièces sont transférées dans l'atelier de réusinage.

Carter de soupape

Un appareil de mesure des coordonnées est utilisé pour vérifier le carter de soupape qui contrôle la pression d'huile dans un moteur D12.

Polissage du vilebrequin

L'opératrice Kristine Söderlund polit les orifices d'huile d'un vilebrequin. Il s'agit de l'une des nombreuses procédures appliquées aux différentes pièces avant leur ré-assemblage pour constituer un moteur.

Dans cet atelier, de nombreuses surfaces sur les pièces comme les culasses, les vilebrequins et les blocs moteurs sont sablées et fraisées avec minutie et précision. 

« Tous les moteurs sont ici pour une raison. Mais vu que nous ignorons comment ils ont été utilisés, il est important de nous assurer de l'absence de surfaces irrégulières », précise Jörgen Karlsson, en charge de la rénovation des culasses. 

À l'instar d'un grand nombre de ses collègues, il connaît les moteurs sur le bout des doigts. Le réusinage requiert des compétences très pointues. Dans l'usine de Flen, 150 à 200 modèles de moteurs différents sont réusinés pour le compte de Volvo Trucks.

« La plupart des moteurs sur lesquels nous intervenons ici ont été produits il y a huit ou neuf ans. Mais il nous arrive de travailler sur des moteurs des années 1970 ! Nous veillons à en prendre le plus grand soin », ajoute Jörgen Karlsson.

Chaque composant d'un moteur subit plusieurs contrôles au cours du processus de réusinage dans l'usine. À l'heure des tests, le moteur est soumis aux mêmes essais que les modèles neufs. 

« Un moteur réusiné s'accompagne des mêmes conditions de garantie que les Pièces d'Origine Garantie Volvo et présente les mêmes propriétés en termes de qualité, de durabilité et de performance », déclare Lars Färnskog.

Vilebrequin

Le vilebrequin d'un moteur D12 en attente de sablage. Lors du réusinage, il est important d'éliminer toute irrégularité pour rendre les surfaces lisses.

En plus du réusinage de toutes les pièces ou de leur remplacement par des nouvelles, des mises à jour sont réalisées conformément aux dernières spécifications pour chaque modèle spécifique. Autrement dit, les moteurs qui quittent l'usine de Flen sont à tout le moins aussi performants qu'un modèle neuf. 

« Nous veillons à tout optimiser, de l'injection de carburant au logiciel. Les clients qui désirent acheter un moteur réusiné bénéficient d'un meilleur produit à bien moindre coût tout en contribuant au respect de l'environnement », poursuit Lars Färnskog.

Le réusinage d'un moteur consomme 85 % d'énergie de moins que la production d'un moteur neuf et nécessite 80 % de matières premières en moins. Lars Färnskog est convaincu que les atouts que cela représente pour l'environnement augmenteront la demande en pièces de rechange.

Contrôle de la culasse

La culasse est inspectée à l'aide d'une poudre magnétique et d'une lampe pour s'assurer qu'elle ne présente aucune fissure. Les fissures apparaissent clairement sous une lumière verte.

« Les ressources naturelles sur Terre sont limitées et le prix des matières premières ne cesse de croître. Parallèlement, les clients exigent de plus en plus que nos produits soient durables et réutilisables », confie-t-il. 

Pour permettre le réusinage des pièces usagées comme les transmissions et les moteurs, cette étape doit être envisagée dès la phase de conception. C'est pourquoi l'usine de Flen collabore étroitement avec le service en charge du développement des produits et donne son avis sur les projets à un stade très précoce. 

« Le fait de préparer nos produits à une deuxième vie représente une valeur phénoménale pour l'entreprise, nos clients et l'environnement », conclut Lars Färnskog.

 

Le fait de préparer nos produits à une deuxième vie représente une valeur phénoménale pour l'entreprise, nos clients et l'environnement.

Lars Färnskog

Directeur de l'usine, Flen

Usine de Flen

Vilebrequin

Au total, Volvo Trucks propose 40 pièces de rechange, des filtres aux moteurs, en passant par les pompes et les transmissions.

40 – Nombre de pièces de rechange Volvo proposées par Volvo Trucks, des filtres aux moteurs, en passant par les pompes et les transmissions.

85 % – Taux de réduction de l'énergie requise lorsqu'un moteur de véhicule est réusiné comparé à la production d'un moteur neuf. 

80 % – Taux de réduction des matières premières requises lorsqu'un moteur de véhicule est réusiné comparé à la production d'un moteur neuf. 

90 % – Taux de recyclage d'un moteur de véhicule usé. 

57 – Nombre d'heures requises en moyenne pour réusiner le moteur d'un véhicule. 

150–200 – Nombre de modèles de moteurs Volvo Trucks différents réusinés. 

210 – Nombre d'employés.

27 000 m2 – Superficie totale de l'usine.

Sur le même sujet

Les coulisses de l'assemblage d'une cabine Volvo

Sur la chaîne de garniture de cabine de l’usine de montage de Volvo Trucks à Tuve (Göteborg), environ 900 pièces sont assemblées pour créer une cabine Volvo complète, le tout en six heures....

Des couleurs authentiques

Dans l’atelier de peinture Volvo Trucks, des robots entièrement automatisés et des experts des couleurs travaillent de concert pour s’assurer que chaque cabine quitte l’atelier dans une finition lisse et irréprochable, avec un rendu parfait des ...

Le berceau des moteurs

Visitez l'usine de moteurs Volvo à Skövde, en Suède, où tous les moteurs de la marque sont fabriqués, et rencontrez les ingénieurs à l'origine de la technologie Euro 6....

Filtrer les articles

5 true 5