Réduction de la consommation de carburant au-delà de toute attente

7 min de lecture 7 min de lecture

En quatre ans seulement, le transporteur tchèque Vapas a réduit sa consommation de carburant de 10 %. La clé de son succès réside dans les sessions de formation régulières et l'apprentissage de ses conducteurs à tirer le meilleur parti de la toute dernière technologie de Volvo.

Grâce à de meilleures connaissances sur la façon d'utiliser les technologies Volvo, la consommation totale de carburant de l'entreprise a depuis chuté de 10 %.

Petr Šišlák au premier plan tenant une pompe à carburant et un véhicule Volvo en arrière plan

Petr Šišlák a pour ambition de faire de Vapas le transporteur n° 1 sur le marché. « Grâce à Volvo Trucks, nous avons acquis de nombreuses connaissances et grandement amélioré notre rendement énergétique. »

La saison de la récolte de la betterave sucrière bat son plein et correspond à un pic d'activité pour Petr Šišlák, gestionnaire du parc de Vapas, et ses conducteurs. Les véhicules de l'entreprise doivent être en service 24 h/24 pendant les trois prochains mois et emprunter des surfaces non goudronnées (champs, chemins de terre), ainsi que des routes locales étroites et souvent vallonnées. « En République tchèque, la nature des opérations de transport met à mal la consommation de carburant », déclare Petr Šišlák alors qu'il approvisionne un véhicule à la station de carburant de l'entreprise. Il monte dans la cabine et ajoute : « Le carburant représente à l'heure actuelle 40 % de nos coûts totaux et la concurrence fait rage. Il nous fallait devancer nos concurrents et nous avons vu en ces sessions un moyen de mieux former nos conducteurs. »

Plus jeune, Petr Šišlák s'est toujours passionné pour les camions et le secteur du transport, et il nourrissait le rêve de devenir un jour conducteur professionnel.

Il a commencé sa carrière comme conducteur chez Vapas il y a plus de 20 ans. Il a également conduit pour deux autres transporteurs tchèques, avant de revenir chez Vapas il y a cinq ans. Il est aujourd'hui gestionnaire de parc, en charge de baisser les coûts d'exploitation de l'entreprise. Avec un parc désormais constitué pour moitié de véhicules Volvo, Petr Šišlák a passé sa première année à ce poste à procéder à des essais sur route et à évaluer les technologies Volvo. Il a ainsi pu mieux comprendre l'évolution des chiffres dans Dynafleet et la façon dont les conducteurs et lui pouvaient tirer le meilleur parti de ces technologies.

« Nous avons besoin de véhicules puissants qui arrivent à destination dans les temps et en toute sécurité, tout en offrant un bon rendement énergétique. Nous recherchons constamment de nouvelles fonctionnalités susceptibles de nous faire économiser du carburant. »

Petr Šišlák, gestionnaire de parc

« De nos jours, un véhicule Volvo s'apparente à un ordinateur. Il peut exploiter au maximum chaque goutte de carburant, ce que n'importe quel humain serait bien en peine de faire tout au long d'une journée de travail de huit heures. Mais nos conducteurs doivent savoir précisément comment utiliser ces systèmes. J'estime que la réussite de notre entreprise en dépend à 80-90 % », explique Petr Šišlák.

Au terme de la première année d'évaluation, il a décidé d'organiser chaque semaine des sessions de formation conducteur dispensées par des instructeurs de Volvo Trucks. À l'époque, les conducteurs de Vapas se classaient dans la zone rouge de Dynafleet, ce que Petr Šišlák attribue à ses propres lacunes et à celles des autres conducteurs.

Un véhicule Volvo, dans un virage, en côte

En République tchèque, où les routes locales sont étroites et souvent vallonnées, la nature des opérations de transport met à mal la consommation de carburant.

Score de rendement énergétique Dynafleet
Compris entre 1 et 100, le score mesure le rendement énergétique d'un véhicule. Trois couleurs sont utilisées pour évaluer les performances d'un conducteur :
Rouge : 1 à 50 points : piètres performances.
Jaune : 50 à 80 points : marge de progression.
Vert : 80 à 100 points : excellentes performances.

 

Aujourd'hui, tous les conducteurs se trouvent dans la zone verte et suivent leurs performances en permanence, demandant des conseils à leur gestionnaire de parc pour essayer de s'améliorer encore au fil des mois.


« Nous exploitons désormais 100 % des données de Dynafleet. C'est comme un certificat de naissance pour un conducteur. On peut y voir ses forces et ses faiblesses et le récompenser lorsqu'il s'améliore dans des domaines spécifiques. En l'espace d'une année, j'ai vu certains conducteurs réduire leur consommation de carburant jusqu'à 25 %. »


Il ne fait aucun doute que Petr Šišlák voue une véritable passion pour son travail. D'après lui, sa motivation émane en partie de son intérêt pour les nouvelles technologies. En raison de conditions de conduite difficiles, Vapas ne conserve ses véhicules que trois ans, mais l'entreprise dispose ainsi toujours d'un parc de véhicules récents. Pour Petr Šišlák, c'est comme un rêve devenu réalité d'être en charge de véhicules parmi les plus avancés au monde, et il échange régulièrement avec Volvo Trucks sur les dernières solutions. Il configure chaque véhicule avec le plus grand soin d'après les conditions d'exploitation dans lesquelles il évoluera.

« J'ai tiré le gros lot avec le nouvel I-See, car il optimise la communication entre moi et mon véhicule. »

Josef Truksa, conducteur

Le formateur et plusieurs conducteurs de Vapas se tiennent autour d'un véhicule pour une session de formation

Chaque vendredi après-midi, Luděk Růžička de Volvo Trucks dispense une formation aux conducteurs de Vapas.

« Pour schématiser, nous avons besoin de véhicules puissants qui arrivent à destination dans les temps et en toute sécurité, tout en offrant un bon rendement énergétique. Or, nous réalisons des missions variées, si bien que nous avons besoin de régimes moteur et de rapports de pont différents. Certains de nos véhicules ont besoin d'une suspension pneumatique sur les essieux avant et arrière pour pouvoir évoluer sans dégât sur terrains difficiles. Et nous recherchons constamment de nouvelles fonctionnalités susceptibles de nous faire économiser du carburant », indique-t-il. Il y a deux mois, Petr Šišlák a contacté Volvo Trucks pour leur demander de tester leurs dernières fonctionnalités permettant d'économiser du carburant. Dès lors, lui et une poignée de conducteurs ont testé deux véhicules Volvo équipés de la dernière version de l'I-See (utilisant un logiciel de cartographie) qui récupère des données pour anticiper la route par l'intermédiaire d'un service cloud.


Étant donné que le système dispose de données précises sur l'itinéraire, les coûts d'exploitation sont réduits et la pression pesant sur les épaules des conducteurs s'en trouve allégée. Après environ un mois de test, Petr Šišlák indique avoir constaté une baisse de 9,9 % des coûts totaux de carburant.


« En toute franchise, j'ai été choqué par une telle prouesse. Car de nos jours, il est tout simplement remarquable d'afficher une consommation de 22 litres sur un véhicule remorquant de 15 tonnes en moyenne », déclare-t-il avant d'ajouter : « Qui plus est, les conducteurs ont accueilli très favorablement le nouveau logiciel I-See, déclarant qu'ils n'avaient jamais rien vu d'équivalent en termes de conduite. Cet outil aura donc son importance dans la réduction de notre consommation à l'avenir. »


L'un des conducteurs ayant testé le nouveau système est Josef Truksa, employé chez Vapas depuis huit ans. Il vient aujourd'hui charger de la betterave sucrière dans la région de Drnoholec, qu'il doit livrer à la raffinerie de Hrušovany nad Jevišovkou, où Vapas est implantée.


« J'ai tiré le gros lot avec le nouvel I-See, car il optimise la communication entre moi et mon véhicule. Il me facilite grandement la tâche ! Et grâce à ce système, la consommation de carburant est considérablement réduite », conclut Josef Truksa.

Josef Truksa, conducteur chez Vapas, assis dans sa cabine

Josef Truksa, conducteur

Pour lui, prendre le volant de ce véhicule s'est révélé avantageux, car lui et les autres conducteurs se voient attribuer des primes en fonction de leur aptitude à économiser du carburant. Le système de primes est apprécié des conducteurs. Josef Truksa indique que cette incitation, couplée à la formation conducteur, les motive lui et ses collègues à s'améliorer. Certains se livrent même une véritable bataille pour le plaisir et appellent au besoin Petr Šišlák pour obtenir des conseils. Autant d'initiatives très appréciées du gestionnaire de parc.


« En substance, je suis ici comme formateur et ce travail est source de joie et d'épanouissement. Je sais que je transmets mon expérience aux autres, et que cela en vaut la peine. Cela va au-delà du transport et met en lumière les conducteurs, qui sont souvent dans l'ombre de nos jours », conclut Petr Šišlák.  

Vue aérienne d'un véhicule dans lequel on charge de la betterave sucrière

La betterave sucrière est récoltée dans toute la République tchèque, mais également en Slovaquie et en Autriche, où Vapas se rend également.

À propos de Vapas

Fondée en :
1993.

Propriétaire de la société :
Josef Záruba.

Nombre d'employés :
300.

Parc :
200 véhicules, dont 100 Volvo.

Poids des véhicules remorquant :
45 tonnes.

Durée de service de chaque véhicule :
3 ans.

Principaux chargements :
Betterave sucrière, sucre raffiné, céréales, sable, gravier (des produits en vrac de toute sorte).

Sur le même sujet