Comment protéger les cyclistes et les piétons de la circulation urbaine

Le nombre de décès dus à des accidents de la route avec des poids lourds diminue. Cependant, les études de Volvo Trucks indiquent que les accidents impliquant des cyclistes et des piétons ne suivent pas la même tendance. Des actions doivent être entreprises pour réduire ces accidents. En associant nouvelles technologies, modernisation de la législation, amélioration des infrastructures, de la sensibilisation à la sécurité et de la visibilité, il est possible de rendre la circulation plus sûre en ville.

Il est plus difficile de protéger les usagers de la route vulnérables dans la circulation urbaine

Dans le monde entier, les villes ne cessent de s'étendre, pour accueillir chaque semaine trois millions de personnes supplémentaires. 
« Les villes attirent la population, mais la concentration de personnes et de véhicules dans le même espace entraîne un grand nombre d'accidents de la circulation, graves ou mortels, chez les piétons et les cyclistes.

Cette question doit être traitée globalement, à la fois par la technologie et par la collaboration », déclare Carl Johan Almqvist, directeur de la sécurité des produits et du trafic chez Volvo Trucks.

Depuis 90 ans, Volvo Trucks fait de la sécurité l'une de ses valeurs essentielles et a une approche multidimensionnelle de la sécurité du trafic. Cette approche va des recherches sur la sécurité routière au développement de technologies de sécurité pour les véhicules, telles que l'aide au maintien de la trajectoire et l'avertisseur de collision par l'avant avec freinage d'urgence, en passant par la formation des conducteurs et la conception de véhicules plus sûrs.

Les programmes de sensibilisation à la sécurité routière tels que « Stop, Look, Wave » et « See and be seen», s'adressant aux enfants et aux cyclistes, constituent une autre part importante du travail.

« Étant donné que les conducteurs, les cyclistes et les piétons partagent la chaussée, ils doivent absolument comprendre les besoins et les contraintes les uns des autres.

En tant que constructeur automobile, nous pouvons faire beaucoup pour nous assurer que personne ne soit blessé lors d'un accident avec nos véhicules et pour augmenter le niveau général de sensibilisation à la sécurité routière. Nous avons l'ambition d'éradiquer les accidents », déclare Carl Johan Almqvist.

À l'heure actuelle, beaucoup de villes choisissent également de s'attaquer à ce problème sur plusieurs fronts. Des dizaines de métropoles du monde entier ont adopté une vision « zéro blessure par accident de la route ».

À Londres, par exemple, l'autorité des transports, Transport for London, vise l'absence de blessés et de morts sur ses routes en 2041 et a pour objectif que 80 % des déplacements de tous les Londoniens se fassent à pied, à vélo ou dans les transports en commun d'ici à cette date. 

Afin de réaliser cette ambition, Londres applique un grand nombre de mesures qui améliorent la sécurité routière : baisse de la vitesse autorisée, renforcement de l'application de la loi, remaniement des rues et des carrefours les plus dangereux de la ville.

Transport for London a placé la réduction des dangers de la route au centre de son processus décisionnel et travaille étroitement avec les usagers de la route vulnérables et les constructeurs automobiles, y compris Volvo Trucks, pour trouver des solutions.

« Nous avons besoin que les transporteurs améliorent la sécurité de leurs véhicules », déclare Will Norman, commissaire à la marche et au cyclisme de Transport for London. 

L'autorité des transports londoniens a notamment lancé une grande initiative consistant à développer la toute première norme de vision directe (DVS) pour les poids lourds en ville. Dans la proposition préliminaire, tous les poids lourds de plus de 12 tonnes devront faire la preuve d'une large vision directe depuis la cabine, ou d'autres mesures de sécurité équivalentes, pour avoir l'autorisation de rouler dans la ville de Londres à partir de 2020. 

« Il est prouvé que la vision directe depuis la cabine d'un camion réduit fortement le danger pour les piétons et les cyclistes, car les angles morts sont un facteur clé des collisions », explique Will Norman.

La philosophie de sécurité de Volvo Trucks accorde une grande place à la qualité de la vision. Cet aspect est particulièrement important pendant la conception des véhicules destinés à un environnement urbain, comme le Volvo FE à cabine surbaissée, à châssis extrêmement bas, avec des vitres élargies en option, qui couvrent une grande partie des portières. Les vitres supplémentaires offrent au chauffeur une visibilité directe sur le côté du véhicule. 

« Il s'agit du dernier véhicule en date qui maximise la vision directe, car le chauffeur est presque à la hauteur des yeux des cyclistes et des piétons », affirme Claes Avedal, directeur de la sécurité chez Volvo Trucks.

Les camions circulant en ville sont également en passe de devenir plus sûrs grâce à l'amélioration de la technologie détectant les usagers de la route vulnérables autour du véhicule. Dans le cadre du projet Xcycle financé par l'UE, Volvo Trucks coopère avec des entreprises de technologie et des établissements de recherche ; l'une des technologies étudiées implique un système de détection des cyclistes.

« Près de 40 % des accidents entre un camion et un cycliste se produisent du côté passager du véhicule. Cette zone est la plus critique pendant un virage du côté passager.

Avec le projet Xcycle, nous cherchons comment réduire ce type d'accidents en associant des systèmes de détection embarqués et le système intelligent de circulation de la ville, qui utilise le Wi-Fi.

Le chauffeur et le cycliste recevraient tous les deux une alerte de situation dangereuse », indique Jérôme Vigneron, responsable du projet Xcycle chez Volvo Trucks.

Les résultats du projet seront présentés en novembre, cette année.
« Ce projet est une opportunité à saisir dans le cadre de notre objectif de zéro accident », déclare Jérôme Vigneron.

D'autres exigences en matière de sécurité sont attendues à l'avenir. D'ici à 2023, la Commission européenne est prête à instaurer des normes technologiques de détection des usagers vulnérables de la route. Des normes de visibilité des poids lourds entreront également en vigueur.

« Il est très positif de constater la mise en place d'exigences plus élevées en matière de sécurité routière. Nous sommes tous partie prenante - tous les usagers de la route doivent être impliqués pour améliorer la sécurité routière dans nos villes », affirme Carl Johan Almqvist.

Terminologie :
L'expression « usager de la route vulnérable » désigne les usagers de la route présentant un taux élevé de blessures ou d'accidents corporels, principalement les piétons, cyclistes et motocyclistes.

Les faits : 4 façons de protéger les usagers de la route vulnérables dans les villes
1. Meilleure conception des rues
Réduire la vitesse autorisée et séparer les véhicules motorisés et les usagers de la route vulnérables à l'aide de trottoirs surélevés et de voies cyclables protégées peut considérablement améliorer la sécurité. Lors de la conception des intersections, il peut être utile d'anticiper les conflits de priorité entre les cyclistes et les véhicules qui tournent. 

2. Sensibilisation à la sécurité routière
Mieux sensibiliser tous les usagers de la route aux risques encourus, en améliorant la formation à la sécurité des conducteurs et en informant les usagers de la route vulnérables. Les programmes de sensibilisation à la sécurité routière de Volvo Trucks « Stop, Look, Wave » et « See and be seen» sont conçus pour prévenir les accidents grâce à une meilleure appréhension de la sécurité. Ils sont appliqués dans plus de 20 pays. 

3. Nouvelles technologies
Des technologies de détection des usagers de la route vulnérables sont en cours de développement pour des scénarios tels que le débordement d'un véhicule sur la trajectoire d'un cycliste. Parallèlement, les véhicules équipés de protections latérales peuvent minimiser les blessures des usagers de la route vulnérables lors d'une collision.

4. Plus de visibilité
L'amélioration de la vision directe et indirecte dans les véhicules, au moyen de vitres et de meilleurs rétroviseurs et caméras, ainsi que l'utilisation de véhicules à châssis plus bas, peut renforcer considérablement la sécurité. Les entreprises de logistique peuvent contribuer à la sécurité en choisissant judicieusement les camions pour chaque mission, afin d'éviter la présence de gros camions ou la multiplication des véhicules dans les centres-villes.

Lien vers des images à haute résolution