Trucks

×

7 idées reçues courantes sur les batteries de camions électriques

| 5,5 min. | 5,5 min.
Aujourd'hui, beaucoup d'idées reçues et de malentendus circulent autour des camions électriques. Beaucoup d'entre eux concernent les batteries et leur impact sur l'environnement. Pour pouvoir prendre des décisions et investir en toute connaissance de cause, il est important de savoir distinguer le vrai du faux.
Volvo FM Electric en train de rouler dans un tunnel
Alors que le secteur des transports s'électrifie et que le marché des poids lourds zéro émission est en pleine expansion, il est essentiel de bien comprendre en quoi les batteries de camions sont durables.

Transformer le secteur des transports de manière durable pour se conformer à l'Accord de Paris sur le changement climatique est un réel défi qui nécessitera des décisions et des réglementations publiques au cours des dix prochaines années. Parallèlement, le secteur des transports continue de s'électrifier et le marché des poids lourds zéro émission est en pleine expansion. Les batteries jouent un rôle majeur dans cette évolution, mais à quel point sont-elles durables ?
 

Voici une liste des idées reçues courantes sur les batteries de camions électriques :
 

1. Les batteries de camions électriques ont un impact climatique si élevé par rapport aux camions diesel qu'il n'est pas encore écologiquement rentable d'investir dans des camions électriques.

L'impact climatique d'un véhicule électrique est très faible lors de son utilisation, mais légèrement plus élevé lors de sa production. qu'un véhicule diesel. Mais si un camion électrique fonctionne grâce à une électricité produite à partir d'une source renouvelable, son impact total sur le climat sera bien plus faible que celui d'un camion diesel après seulement 100 000 km parcourus, ce qui correspond généralement à moins d'une année.

 

 

C'est pourquoi il est important de procéder à une évaluation du cycle de vie qui prend en compte l'impact environnemental tout au long de la durée de vie du véhicule et pas seulement pendant la phase de production. En outre, des investissements sont injectés dans des projets visant à produire des batteries avec 100 % d'énergie renouvelable et de nombreux progrès mesurables ont été réalisés ces dernières années.

2. Étant donné que l'énergie verte a une disponibilité limitée, la recharge des véhicules électriques ne peut pas être respectueuse de l'environnement.

Le bénéfice climatique d'un véhicule électrique dépend de l'accès à l'électricité verte. Il n'y aura aucun avantage climatique dans les pays n'ayant aucun accès à l'électricité verte. Mais il y a plusieurs autres facteurs environnementaux importants à prendre en compte pour les véhicules électriques. Parmi leurs avantages, on peut citer l'absence de gaz d'échappement, la réduction du bruit, l'amélioration de l'environnement de travail, l'amélioration considérable de la qualité de l'air local et la possibilité de transporter des marchandises dans des zones à zéro émission.

 

De plus, l'accessibilité à l'électricité verte augmente partout dans le monde. En 2020 la part des énergies renouvelables dans l'UE est montée à 37 % contre 34 % en 2019 et la part des énergies renouvelables dans le monde était de 29 % contre 27 % en 2019. En 2021, la croissance de l'électricité renouvelable dans le monde s'est accélérée plus que jamais. Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), les énergies renouvelables devraient représenter près de 95 % de l'augmentation de la capacité énergétique mondiale d'ici 2026.

3. Il n'est pas possible de réutiliser et de recycler les batteries des camions électriques.

Les deux sont possibles aujourd'hui. Les développements et les investissements dans ce domaine augmentent au rythme de la production de batteries. Il existe également de nouvelles législations à travers le monde, notamment la Directive sur les batteries en Europe, qui décrit la responsabilité des producteurs en matière de réutilisation et de recyclage. Une fois que l'autonomie d'une batterie de camion a atteint un certain seuil, elle peut être utilisée pour des itinéraires plus courts ou bien intégrée à un véhicule effectuant des opérations plus légères.

 

Et lorsque l'autonomie d'une batterie a tant chuté qu'elle n'est plus utilisable, plusieurs options s'offrent à vous. Vous pouvez par exemple la reconditionner pour la remettre à neuf. La remise à neuf des batteries ou leur réutilisation pour le stockage d'énergie résidentielle ou industrielle va également devenir une application majeure. En tout dernier lieu vient le recyclage, permettant de tirer parti des précieux matériaux de la batterie.   

4. Il vaut mieux attendre que de futurs investissements améliorent les camions écologiques, ou bien que les camions à pile à hydrogène remplacent les camions électriques à batterie.

Les véhicules électriques à batterie et les véhicules électriques à pile à hydrogène sont complémentaires. Les deux technologies seront nécessaires pour relever les défis à venir. Les meilleures solutions varient selon les différents types de transport, les besoins des clients et les prérequis locaux, tels que l'infrastructure.

Pour les opérations les plus consommatrices en énergie, telles que les charges importantes et les transports long-courrier, les camions électriques à pile à hydrogène constituent une alternative sans gaz d'échappement qui répond à la demande à long terme de productivité et de durabilité. Toutefois, les camions électriques à pile à hydrogène ne sont pas encore entièrement disponibles, ils le seront de plus en plus dans les années à venir. Les camions électriques à batterie, en revanche, sont déjà très compétitifs et, dans quelques années, ils seront plus rentables que les véhicules diesel.

La capacité énergétique des batteries est un facteur important en matière d'autonomie pour les véhicules électriques à batterie. Avec le développement continu des batteries et une infrastructure de recharge croissante, une grande partie du transport de marchandises en Europe peut aujourd'hui être effectuée avec des camions électriques à batterie. Pour plusieurs raisons, notamment celle de l'urgence climatique, il vaut mieux ne pas attendre de nouveaux investissements dans le secteur.

5. Le processus de production de batteries engendre des violations des droits de l'Homme.

Une batterie électrique est produite avec différentes matières premières et beaucoup d'entre elles proviennent de mines. Le cobalt est un composant important et courant dans les batteries lithium-ion. L'approvisionnement de ce matériau a suscité la controverse ces dernières années en raison des violations des droits de l'Homme et du travail dans des pays tels que la République démocratique du Congo, comme signalé par Amnesty International. Les entreprises du secteur automobile travaillent ensemble depuis plusieurs années pour sécuriser la traçabilité dans la chaîne d'approvisionnement, afin de s'assurer que les fournisseurs respectent les droits de l'Homme, l'environnement et l'éthique professionnelle.

6. L'efficacité de la batterie diminue par temps froid, faisant des camions électriques une option moins viable.

L'impact est moindre qu'on ne le pense. Pour certains camions, il existe des fonctionnalités qui aident à maintenir les batteries à leur température optimale (+25 degrés Celsius) au début de la journée.
Pour les véhicules Volvo Trucks, la perte d'autonomie à -10 degrés Celsius est d'environ 3 %. À -20 degrés Celsius, elle chute d'environ 10 %. Il est bon de garder à l'esprit que le temps froid augmente la consommation d'énergie quelle que soit la chaîne cinématique en raison du chauffage de la cabine. L'impact sur l'autonomie du véhicule est donc toujours présent.

7. Il n'y a pas assez de minéraux pour les batteries si tout doit être électrifié.

Les fabricants ont de bonnes raisons de s'inquiéter de l'accès à de nombreux minéraux. À court terme, cela ne devrait pas poser de problème, mais à long terme, il est nécessaire de rechercher des minéraux alternatifs, de réduire les quantités nécessaires et d'augmenter l'utilisation de matériaux recyclés.

De nombreuses entreprises se fixent des objectifs ambitieux en matière de gaz à effet de serre pour se conformer à l'accord de Paris. Les véhicules électriques, entre autres, permettent de les atteindre.

Vous trouverez ici davantage d'informations sur les batteries et les camions électriques, ainsi qu'une méthode pour calculer l'empreinte environnementale totale de votre camion.

Lars Mårtensson

Environment and Innovation Director chez Volvo Trucks

 

Articles apparentés